Page d'accueil
Article DNA du 30 aout 2004

Des joueurs tout de go

La finale du championnat de France s'est étalée sur quatre jours.
(Photos DNA - Michel Frison)

La phase finale du championnat de France de go s'est achevée hier au collège St-Etienne. L'occasion pour les amateurs de voir s'affronter les trente meilleurs joueurs français.

Qu'on soit passionné ou qu'on n'y connaisse rien du tout, une compétition nationale, ça impressionne. Et ce aussi quand on parle de go, un jeu qui nécessite énormément de réflexion. Un cerveau en affronte un autre, la stratégie et la ruse sont partout.
Durant quatre jours les meilleurs joueurs de l'Hexagone se sont retrouvés, pour la quatrième fois, au collège St-Etienne, afin de disputer la phase finale du championnat de France. A l'issue, pas un seul gagnant donc, mais deux finalistes qui devront s'affronter dans quelques mois.

Ambiance détendue

Dès l'arrivée dans la salle polyvalente du collège, l'ambiance est officielle, tableau de rondes (le nom donné à une partie de go), présentoirs pour le nom et pour le grade des candidats, pendule pour limiter le temps de réflexion. Pourtant, les joueurs semblent accessibles et l'atmosphère plutôt détendue. Antoine Fenech est un ancien élève du collège St-Etienne. Il participe à la compétition et a quitté quelques minutes sa table pour chercher une canette de soda. « Mon adversaire est plus fort que moi, explique-t-il. Je n'ai pas vraiment l'habitude de sa manière de jouer, alors je vais prendre un peu l'air. Mais je vais quand même voir s'il a placé sa pierre... »
 Chaque participant a dû disputer huit rondes. A l'issue du tournoi, le Japonais invité, Motoki Noguchi, distance largement ses adversaires. Mais les places de finalistes sont réservées aux nationaux. Aussi, ce sont Bernard Helmstetter, tenant du titre et Jean Michel qui se sont distingués. Ce dernier a finalement obtenu sa place à l'issue de la dernière ronde. Il n'avait plus été en finale depuis 25 ans.

« Beau championnat »

 Si les deux joueurs originaires du club de St-Etienne n'obtiennent pas une place en finale, ils ont réalisé un très bon parcours. On retiendra la performance d'Alain Veccheider qui a battu les deux finalistes de l'année passée ainsi qu'un ancien champion de France. « C'est une performance dont il se souviendra, précise Albert Fenech, responsable du club. Ça a été un beau championnat et au club on en parlera encore pendant longtemps. »

Benjamin Peter

Reprise du club de go tous les samedis, à 14h30 au collège St-Etienne et tous les jeudis à 19h30 à la Taverne des Serruriers, rue des Serruriers. Le club est ouvert à tout le monde.
Renseignements : http ://Strasbourg.jeudego.org