Page d'accueil
Le Pays du 09 janvier 1998


Vieux jeu chinois

Le jeu de go est depuis peu pratiqué à Belfort. Un club vient de voir le jour. Il est ouvert à toutes les personnes intéressées par les jeux de réflexion.

DEPUIS maintenant quelques mois, le bar « Le Sélect », rue Jules-Vallès, accueille tous les jeudis de 19 h 30 à 23 h, le club de go de l'aire urbaine. Ce jeu, né il y a environ quatre mille ans en Chine, selon la légende, a été inventé par un monarque chinois pour donner des leçons de courage et d'humilité à son fils. A l'heure actuelle, le go se joue énormément au Japon. On compte pas moins de 400 000 joueurs dans ce pays. En Corée du Sud, il y a 80 000 pratiquants. En Chine, le nombre de joueurs est indénombrable et en Occident, seulement cinq à six millions. Cependant, le niveau de jeu en France est loin de celui des Asiatiques. Présent en France depuis une trentaine d'années (100 ans en Allemagne), c'est un joueur coréen venu faire ses études à Paris qui l'a introduit au sein du milieu universitaire. Le go est un jeu tout à fait passionnant. Les règles sont au départ on ne peut plus simples. Chaque joueur pose alternativement une pierre sur un damier (le go-ban) en vue de délimiter des territoires. Les pierres ont toutes la même valeur et elles ne bougent pas. Cependant, elles servent à tout : prendre, combattre, attaquer, défendre, elles se sacrifient, elles font du territoire ou de l'influence... elles vivent ! « Le go, c'est la vie » explique un professionnel japonais. En effet, tout est simple au départ, le reste n'est que stratégie, réflexion et passion. Tous les goûts s'y retrouvent : le fan de jeux de stratégie qui peut exercer son esprit ludique, le calculateur qui peut rechercher et prévoir la séquence optimale, le philosophe qui peut se laisser aller à des considérations existentielles. Ce jeu développe ainsi des facultés de calcul et de concentration. Ce qui est remarquable, c'est d'observer deux enfants se « battre » sur un go-ban en gardant un calme et une sérénité exemplaires. Aujourd'hui 3000 joueurs réguliers sont recensés à la fédération française de go, dont une centaine dans le Grand Est. En ce qui concerne Belfort, Alain Veccheider (1er dan) et un Coréen du même niveau vous attendent tous les jeudis au bar « Le Sélect » près des Nouvelles Galeries pour vous initier à cette discipline, dont les règles s'apprennent en un quart d'heure et sachant que ce jeu peut être pratiqué dès l'âge de six ans. De plus, le club de Belfort-Montbéliard organise le samedi 24 janvier, le premier tour du championnat de France auquel les clubs de Besançon, Mulhouse et bien entendu Belfort, participeront. Pour tous renseignements, vous pouvez vous rendre sur place ou contacter Claude Ducouloux au 03.84.46.38.77.

Lors d'une partie de go, sérénité et calme sont deux facteurs déterminants pour battre son adversaire.

(Photo « LE PAYS » P.A.)